• Inscription
  • Connexion
Kiwaise

Kiwaise


Adresse : 15, Rue de la Cenpa
Ville : Schweighouse-sur-Moder
Site web : kiwaise.com
  • Accueil
  • Relations
  • Galeries
  • Ventes
  • Evenements
  • Share Partager
    Partagez et gagnez 0.75 €
Vers la fin des accouchements à pithiviers
Articles / Société / Vers la fin des accouchements à pithiviers
79 VUES
Partagez et gagnez 0.25 €

Une tradition qui devrait malheureusement disparaître à Pithiviers… - photo d’archives

Les dernières naissances pourraient avoir lieu en juin. Un pôle périnatal (consultations, échographies) sera quoi qu’il arrive conservé.

 

Une page pourrait se tourner en cours d'année au centre hospitalier de Pithiviers. Lors du conseil de surveillance de l'établissement, qui s'est tenu ces derniers jours, la possibilité de faire cesser les accouchements à la maternité à la fin du premier semestre a été annoncée. Elle a, selon nos sources, été confirmée au personnel du service concerné, mercredi après-midi, par le directeur de la communauté hospitalière de territoire (Montargis-Beaune-Pithiviers), Didier Poillerat. Une semaine plus tôt, l'Agence régionale de santé (ARS) était venue en visite.

« Faute de recrutement d'obstétricien, il n'y aura plus de naissance à Pithiviers. Help !!! »

Cette mauvaise nouvelle ne s'accompagnerait toutefois pas de la fermeture du service de maternité. Un pôle périnatal (consultations gynécologiques, obstétriques, pédiatriques, échographies…) sera, quoi qu'il arrive, conservé à Pithiviers.

L'information a rapidement fait le tour des services. Elle a également filtré sur les réseaux sociaux. « Faute de recrutement d'obstétricien, il n'y aura plus de naissance à Pithiviers dès la fin juin 2016. Help !!!! Des candidatures ? », peut-on trouver sur Twitter. Sur Facebook, une autre mère de famille affiche en photo de profil le message : « Je veux continuer à accoucher à Pithiviers ». Un membre du personnel se montre plus précis : « Pour le moment, la fermeture du bloc obstétrical et l'arrêt des chirurgies gynécologiques sont décidées par l'ARS devant le manque de gynécologues-obstetriciens. Ils ne peuvent plus assurer toutes les gardes. » Une collègue ajoute : « Si nous trouvons ces personnes à temps, nous espérons que l'ARS acceptera de maintenir l'activité de notre maternité et donc les naissances. »

Florine De Sousa, qui doit accoucher le 30 juillet, est déjà au courant. Et elle s'inquiète. « J'ai appelé le bureau des sages-femmes. La personne que j'ai eue au téléphone m'a expliqué qu'il y a un problème d'effectif, que Pithiviers va assurer le suivi mais que je devrai accoucher ailleurs », explique cette Chilleuroise. « À Chilleurs-aux-Bois, on est loin de tout. Si je suis bloquée dans les bouchons pour aller à Orléans, comment fait-on ? Et puis on est habitué à une sage-femme. C'est angoissant de se retrouver dans un endroit qu'on ne connaît pas pour un événement aussi important. »

Cette annonce était redoutée depuis plus de vingt ans. Pour d'autres raisons, la maternité avait été proche de la fermeture en 1997. Une énorme mobilisation avait permis de sauver cette structure qui avait fait connaître Pithiviers dans le monde entier dans les années 70. La démarche novatrice du Docteur Odent, chef de service, avait à l'époque attiré des femmes enceintes du monde entier (jusqu'en Australie !) à Pithiviers. On y enregistrait alors un millier de naissances chaque année. Ce chiffre était tombé aux alentours de cinq cents ces dernières années.

Pourtant bien au-dessus du seuil critique

Le fait d'être assez nettement au-dessus du seuil critique d'accouchements (300), fixé l'an dernier par la Cour des comptes, et de bénéficier d'une subvention annuelle d'équilibre de 750.000 euros, ne suffit donc pas à assurer la pérennité de l'ensemble de la maternité.

Cette mauvaise nouvelle devrait être officialisée, vraisemblablement, la semaine prochaine, par le président du conseil de surveillance du centre hospitalier (et maire de Pithiviers), Philippe Nolland, et le directeur de la communauté hospitalière de territoire, au cours d'une conférence de presse.

Stéphane Boutetstephane.boutet@centrefrance.com

Partagez et gagnez 0.25 €
Tags :
Enceintes Naissance Consultations Echographies Centre RegionCentre pithiviers Hopital
Ajouté par Kiwaise, le 14/03/2016
Source : larep.fr

News à proximité
8€/mois pour du t-shirt. Il photographie le travail des enfants…
8€/mois pour du t-shirt. Il photographie le travail des enfants… On estime que
Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups (Agatha Christie)
Pourquoi les gens défendent-ils des systèmes injustes, incompétents et corrompu
Conseil pratique, Orientation : qui peut vous aidez ?
S'orienter, c'est d'abord enquêter auprès de spécialistes ! Que vous recherchiez
Patriot Act Made in France : des mesures liberticides votées en catimini
Dans la nuit du 15 au 16 Avril 2015, l’Assemblée Nationale française a vot&eac
France : la grande distribution ne pourra plus jeter ses invendus
C’est une nouvelle très encourageante dans la lutte contre le gaspillage alimentaire